Noël Le Graet officialise la fin de la saison des championnats

0

Suite aux annonces du Premier Ministre, Noël Le Graët, président de la Fédération française de football a annoncéen exclusivité au Télégramme que les saisons de L1 et de L2 sont terminées. Brest se maintient, Lorient monte en L1 et Rennes disputera la Ligue des champions.

(ITW à retrouver sur https://www.letelegramme.fr/football/football-noel-le-graet-ligue-1-et-ligue-2-definitivement-arretees-exclusif-28-04-2020-12545259.php)

Noël Le Graët, vous avez réuni un Comex (comité exécutif) de la fédération française de football suite aux annonces d’Edouard Philippe. Pour quelles annonces ?

On a informé le Comex, ce qu’il savait déjà, que la Ligue 1 et la Ligue 2 ne démarraient pas, que le National ne démarrait pas non plus ni la D1 féminine. Ces quatre compétitions sont définitivement arrêtées pour la saison 2020-2021.

Le scénario consistant à terminer le championnat à l’automne avant une reprise de la prochaine saison en janvier ou février est donc définitivement écarté ?

Oui, car par rapport à l’UEFA c’est impossible. On a eu une discussion à ce sujet avec le président de l’UEFA, avec Florence Hardouin (La Directrice de la fédération, NDLR) et le secrétaire général. L’UEFA commence ses compétitions en août. Et le championnat de France de première division, pour que ça puisse passer sur l’année prochaine de part les matchs de l’Equipe de France qui n’ont pas eu lieu (2 en mars et 2 en juin), doit débuter mi-août. Alors ce que je n’ai pas bien compris (des annonces d’Edouard Philippe), c’est si on pourrait jouer à huis clos au mois d’août. Nous avons posé la question par courrier à la ministre des sports.

Vous ne pouvez donc pas affirmer que le championnat reprendra le 23 août ?

Non, je ne peux pas l’affirmer, j’espère que ce sera possible. Qu’on fasse que la Coupe de France puisse avoir lieu début août avant la Coupe de la ligue puis le championnat. Mais je n’ai aucune certitude.

Puisque la saison est arrêtée, qu’en est-il des montées et des

descentes ?

Je suis pour l’application des règlements. Il devrait donc y avoir 2 montées de National en D2, la D2 devrait avoir deux descentes et deux montées et donc deux descentes de Ligue 1 car je ne vois pas comment on pourrait faire des barrages.

Tout cela sur la base de la dernière journée complète jouée ?

Oui complètement, il n’y a pas d’autre solution. C’est la dernière journée qui comptera pour les équipes européennes, sauf si la Coupe de France, qui est prioritaire, peut se jouer, et si Saint-Etienne l’emporte.

On peut donc annoncer par exemple que Toulouse va descendre, que Lorient et Lens vont monter et que Rennes jouera la LIgue des champions ?

Je le répète, il n’y a aucun changement par rapport aux textes, c’est ma position.

Qui va valider officiellement cette position et quand ?

Il y aura sûrement des discussions à la Ligue puis un Comex de la fédé. C’est la fédération qui décide en dernier ressort.

Donc la fédération prendrait la main sur la Ligue ?

Il ne s’agit pas de prendre la main. La ligue a une délégation de pouvoir de la fédération, qui est chargée d’appliquer les textes, ce qu’elle fait. Elle l’a fait pour les amateurs qui reprendront en septembre, elle le fera pour les pros.

Du fait de la fin de saison prématurée, les clubs ne toucheront pas les droits TV sur lesquels ils avaient bâti leurs budgets. Redoutez-vous des faillites ?

Non, j’espère que non, car je connais à peu près les bilans. Ce sera très dur pour certains. Il faut que la saison débute en août car on connaît les chiffres (des nouveaux droits TV NDLR) pour l’année prochaine. Entre les deux, il y a un espace relativement court qui mérite d’être étudié. Je ne manquerai pas d’alerter les services publics là-dessus.

L’équipe de France devait jouer les 5 et 8 septembre. Qu’en sera-t-il ?

Le souhait de l’’UEFA, c’est qu’il y ait non plus deux mais trois matchs en septembre pour commencer à rattraper le retard, avec les deux matchs qui n’ont pas eu lieu en mars et les deux qui n’auront pas lieu en juin.

Sparte

Dipusità unu cummentariu